revêtement de sol parquet

Le parquet est très présent dans nos intérieurs, et on a même tendance à poser parfois du lino, ou même du carrelage qui imite le bois du parquet.

Il y a 3 types de pose différents, une dizaine de finitions, et près de 60 bois différents, mais finalement rien de bien compliqué, et avec quelques connaissances, on peut choisir le parquet de nos rêves très facilement.

Voici donc ce qu’il faut savoir.

revetement sol parquet

Les 3 types de parquet différents

On trouve le parquet massif, le parquet flottant et le stratifié.

Voici les différences qui existent entre ces 3 types.

Un parquet flottant et un parquet massif permettent une isolation phonique supérieure à l’isolation d’un stratifié.

Pour ce dernier, il faudra ajouter une mousse « haute densité » pour atténuer au maximum la résonance.

On ne pourra jamais rattraper un stratifié qui a été rayé ou abîmé.

On pourra, par contre, si on trouve, remplacer la ou les lamelles abîmées par des nouvelles.

Le parquet massif ou le parquet flottant peuvent être poncé ce qui permet de les entretenir plus facilement lorsqu’un incident vient à arriver.

Il y a 3 types de pose pour les parquets massifs ou flottants, ils seront soit cloués, soit collés, soit flottants.

Le stratifié est quant à lui uniquement flottant.

Différentes finitions

Les finitions les plus utilisées pour un parquet sont le cirage, le verni ou l’huile.

Chacun d’eux apporte une différence esthétique, mais l’entretien et la réparation seront différents selon la finition choisie.

Il est donc important de savoir comment entretenir chaque parquet avant de faire votre choix.

Parquet verni (ou vitrifié)

  • Il peut être rénové par ponçage, mais il faut alors traiter toute la surface.
  • L’entretien est très simple, il suffit de dépoussiérer puis de nettoyer avec un linge humide.
  • Des nettoyants neutres peuvent être utilisés pour raviver un peu le verni, et un lotion métallisante ralentit l’usure et permet une rénovation en profondeur.

Parquet huilé

  • Si la finition se dégrade, il faut alors traiter avec une nouvelle application d’huile.
  • L’entretien est simple, mais il doit être régulier. Il faut dépoussiérer et utiliser un savon nettoyant adapté aux planchers huilés. On n’utilise pas d’eau qui aura tendance à ternir et griser le bois.
  • En cas de tache, le savon noir se montre efficace, mais il faudra utiliser une machine à nettoyer les sols qui absorbe l’eau pendant qu’elle nettoie.

Parquet ciré

  • C’est un parquet qui en cas de rayures ou d’impact peut être réparé localement.
  • L’entretien est simple, il suffit de dépoussiérer et de nettoyer à sec ou bien d’appliquer une couche de cire.
  • Comme pour le parquet huilé, on n’utilise jamais d’eau pour les mêmes raisons, et en cas de tache il faudra poncer et passer une nouvelle couche de cire.

Les différents types de pose

Selon le support, vous opterez pour une technique de pose différente.

La pose clouée sera utilisée pour les solives à l’étage, sur des lambourdes ou bien sur un support continu de type contreplaqué, ou panneaux d’agglomération.

Avec la pose clouée il est impossible d’opter pour un chauffage au sol. Seul un professionnel pourra poser ce genre de parquet.

La pose collée est utilisée sur des chapes, flottantes ou rapportées, ainsi que sur du béton surfacé.

Elle est également possible sur des panneaux de particules ou contre-plaqués.

C’est une pose est compatible avec un chauffage au sol, et si vous êtes un peu bricoleur vous pourrez poser seul votre parquet.

La pose flottante est idéale pour recouvrir un ancien revêtement.

On pourra finalement utiliser cette méthode sur la plupart des surfaces lisses ou quasiment lisses.

On peut opter pour cette solution avec un chauffage au sol, même si ce n’est pas le moyen d’obtenir les meilleures performances de chauffage.

La pose est particulièrement simple, les lames se clipsent les unes aux autres très facilement.

Le choix de l’essence du bois

Il existe plus de 50 bois différents pour la pose de parquet. Ici ce sera forcément selon votre budget et le rendu esthétique que vous désirez.

Il faudra se renseigner sur l’origine, la densité et la finition, la dureté ou encore l’aspect.

Tous les bois ne peuvent pas être posés de la même façon, et vous serez donc peut être limité dans votre choix selon le support qui accueillera votre parquet.

Il faudra demander l’avis d’un professionnel avant de commander les lames.