Revêtement de sol PVC

Le revêtement en PVC ou en vinyle est l’ennemi juré du lino qui jusqu’alors n’avait pas réellement de concurrent.

C’est un revêtement de sol souple qui à de nombreux avantages, et notamment son prix particulièrement attractif.

Alors faut-il faire le choix du PVC pour les sols de son habitation ?

Je vous donne quelques éléments de réponse, et je vous dis tout sur les sols plastiques que vous pouvez nommer au choix vinyle ou PVC.

revetement sol vinyle

Méthode de fabrication

Les sols plastiques sont fabriqués à partir de polychlorure de vinyle.

On peut différencier le vinyle du PVC par la méthode de fabrication.

Le premier est conçu par enduction, on applique alors la matière première sur un support,et le PVC est fabriqué par calandrage, c’est-à-dire que la matière est aplatie entre deux rouleaux.

Au final, il s’agit du même produit, avec les mêmes propriétés et donc PVC et vinyle designent désormais exactement les mêmes produits.

Différents formats

On trouve différentes solutions pour la pose des sols PVC.

Les rouleaux sont souvent les moins chers, ils sont proposés en plusieurs largeurs, 2, 3 ou 4 mètres.

Ils sont plus difficiles à poser et il faudra acheter de la colle.

On trouve également des lames de parquet autoadhésives.

Il s’agit toujours de plastique, mais cette fois on imite le bois et le parquet pour donner un aspect plus rustique ou plus moderne selon le design et la finition des motifs.

Enfin, des dalles, elles aussi autoadhésives imitent généralement le carrelage.

Le vinyle, à l’image du lino, cherche très souvent à se faire passer pour autre chose, et visuellement on obtient un effet qu’on aurait très souvent eu beaucoup de mal à se payer en choisissant les vrais matériaux.

On trouve également dans tous ses formats, des différences de qualité.

Classe 21, classe 22 et classe 23. La classe 21 est la plus fragile et est destiné à un usage modéré.

La classe 22, plus solide permet un usage normal, et enfin, la classe 23 est la plus robuste et offre la possibilité d’un usage intensif.

Il me semble que pour une habitation, on devrait toujours choisir la classe 23 qui permettra de conserver notre sol bien plus longtemps.

Les avantages du revêtement PVC

Il est très résistant, que ce soit à la poussière, aux taches ou bien à l’humidité.

Il peut équiper sans problème toutes les pièces de la maison, même si les lames ou les dalles ne seront pas adaptées à une salle de bains ou une cuisine.

En effet, un surplus d’eau sur le sol peut finir par les décoller si l’eau s’infiltre entre les joints.

À l’étage, le PVC permet d’atténuer considérablement les sons, notamment les bruits de pas et les impacts.

On considère qu’un sol en vinyle est 10 fois moins bruyant qu’un sol dur de type parquet, carrelage ou béton.

C’est un sol confortable, il n’est jamais froid, et il peut être épais et donc agréable au toucher.

Certains revêtements PVC, très épais sont conçus pour sécuriser une chambre d’enfant ou la maison d’une personne âgées susceptible de se blesser en tombant.

Différence avec le lino

Ce sont deux sols qui ont à peu de choses prés les mêmes propriétés.

L’unique différence vient de la composition de fabrication. Le lino est plus cher, mais il est 100 % naturel.

On peut donc considérer que le PVC n’est pas vraiment écologique, ni réellement sain.

C’est également un matériau qui est moins résistant, et il ne durera pas aussi longtemps.

En moyenne il faudra changer un revêtement PVC tous les 20 ans, alors que le lino peut rester en place plus de 50 ans.

Entretien du revêtement PVC

Le PVC a une faible résistance aux solvants chimiques.

Il faut donc nettoyer avec un produit relativement doux.

Il faudra dépoussiérer avec un aspirateur plutôt qu’avec un balai, car il s’agit d’un matériau antistatique.

La poussière ne vole donc pas ce qui est plutôt bien, mais le balai n’est pas très efficace. Quoi qu’il en soit, l’entretien est finalement très simple à condition d’avoir le bon matériel.

Prix d’un revêtement PVC

Les prix sont très variables selon l’épaisseur du sol, ses finitions, sa classe et le format (dalles, lames ou rouleaux).

Les rouleaux sont moins chers, les prix débutent à 2€ le m2, mais il faut ensuite acheter la colle, le transport est plus compliqué, et la pose également.

Les lames et les dalles sont proposées entre 5 et 50€ au m2, en revanche, il n’y a pas besoin de colle et vous pouvez facilement les transporter tout seul.